Cédric Oheix l'Artiste
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Web] Article sur Cédric Oheix sur DocteurJackyChan.canalblog.com - 19.04.2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Admin
Staff
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 06/05/2008

MessageSujet: [Web] Article sur Cédric Oheix sur DocteurJackyChan.canalblog.com - 19.04.2008   Lun 19 Mai - 14:42

.

ARTICLE SUR LE BLOG DOCTEURJACKYCHAN.CANALBLOG.COM - 19.04.2008
___


Pour une Contre-Révolution à la Nouvelle Star

Avertissement : la brève analyse qui va suivre n’est pas ironique et l’auteur apprécie l’émission de M6 à sa juste valeur de divertissement « pas trop con ».

Quelque chose d’incroyable est en train de se produire dans votre téléviseur, quelque chose qui dépasse de quelques centimètres l’obscène nullité des derniers temps pour céder la place à une petite révolution, ou plutôt… une contre-révolution.

Pour quel roi ? Quelle nouvelle star ?

Julien Doré était la Star au miroir déformant, esthète extraverti, dandy-clown novateur à petit pas de danse. Je ne reviendrais sur son succès dans l’édition précédente que le temps d’une brève mise au point : Qu’est-ce que Julien Doré et qu’a-t-il fait ? Mon objectif serait de vous convaincre quant aux choix de son successeur.

Julien Doré, de la dorure à la parure, fut le triomphateur des belles apparences. Le succès de sa reprise de « Moi Lolita » n’est que le symptôme le plus voyant d’un décalage salutaire. Tout Julien Doré réside dans ce jeu, ces couleurs, cette personnalité. Toutes ces valeurs sont celles que nombres de candidats actuelles tentent vainement de reproduire, à mon avis sans talent : Icare en particulier. Julien fait des apparences une façon de vivre, une façon de fuir sans doute dans le monde un peu plus coloré des peintres fauves. Je trouve qu’il chante un peu comme on peint.

Qu’a-t-il fait ?

« Tortue » + « Doré » = Libération des carcans anciens.

Si l’on avait pu voir Christophe Willem « la tortue » comme un chanteur représentant l’apogée de la varietoche aux accents jazzy, Julien Doré était la purge, le décalage par rapport à la prégnance surpuissante d’une variété avariée aux accents de comédies musicales bas de gammes. La tortue fut le ralentissement salutaire du toujours plus con par son talent et sa sensibilité d’interprète. Julien su imposer la capitale importance des apparences, de la beauté esthétique à une époque où l’on ne peint plus. Que faire après deux pointures dans leur genre ?

« Tortue » + « Doré » = Qui ?

Je réponds : Cédric.

(même si je sais de source sure que la majorité de mes lecteurs n'a pas la moindre idée de qui peut bien être ce "Cédric")


Après la révolution bourgeoise de Christophe, la révolution esthétique de Julien, j’invoque l’originalité d’une Contre-révolution. Laquelle ?

Nous en arrivons au point où l’ambitieux, l’original, n’est autre que… le normal. Le pauvre Cédric, avec sa tête de premier de la classe et ses vêtements « classiques » avaient dû subir les insultes des jury, habitués à une plus grande adéquation avec la mode post-Julien, et la mode en générale. Non, Cédric, lui, il est marin. Le genre rêveur avec un pompon sur la tête. Pas d’apparence pour cet ami des profondeurs dont les mots, rares, sont longuement pesés, comme une maxime de Confucius.

Un candidat réac ? Aujourd’hui, chose exceptionnel, le nouveau c’est le vieux. Cédric, sans être vieux, est dans la fin de la trentaine, alors que le jeunisme bat son plein depuis tant de temps. Si Cédric doit être la nouvelle Star, c'est aussi parce qu'il incarne une France qui ne s’exprime plus, une vieille France, oui je n’hésite pas à le dire, une vieille France un peu perdu. Un peu au large. Cédric, anachronique ? C’est pour cette raison qu’il peut constituer un vrai changement, une vraie nouveauté, plutôt que d’élir un gringalet qui n’a rien vécu. Elisons l’expérience, contre l’innocence ! L’originalité du vieux, j’adore cette idée. Et je serais le premier à dire le contraire quand le vieux aura été promu... Il faut toujours se renouveler ! Ne pas changer, c'est mourir. Elire quelqu'un d'autre que Cédric pour la Nouvelle Star signerait la fin définitive de l'émission.

Plus de trente ans, peu de mots et un seul degré pour Cédric, le candidat de la profondeur. Les chansons ne sont plus le support d’un décalage parodique, mais d’une interprétation où tout le champ de l’intériorité est appelé. Un premier degré abyssal qui ne tolère aucune écume. Sa voix est parfaitement naturelle, naturellement grave, sans aucun « truc » ou « astuce » vocale comme le pratique la majorité des candidats. Voir à ce titre le candidat éliminé la semaine dernière, qui chantait tellement par le nez et avec une telle retenu tragique qu’André Manoukian a fini par lui crier : « Depuis que le temps que t’es sur le pot, détends-toi, pète un coup ! ».

Cédric est le candidat candide du premier degré, celui qui pense les mots qu’ils chantent, celui qui vit intérieurement Bashung ou Sinatra comme un de ses organes (par exemple son pancréas, c'est important le pancréa). Bel organe, chanteur organique, honnête et sans aucunes prétention, il regrette ne pas être « comme les autres candidats » et pense ne pas « avoir sa place » parmi eux. Il ne se rend pas compte... !! Je suis excessif à la limite du ridicule, mais c'est pour rendre la lecture plus plaisante. C'est tout.

Alors faites comme moi, votez. Oui, j’avoue, j’ai voté pour la Nouvelle Star et je n’ai pas honte.

Enfin. Un petit peu quand même.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cedricoheix.forumactif.biz
 
[Web] Article sur Cédric Oheix sur DocteurJackyChan.canalblog.com - 19.04.2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Article emphatique sur Mozart
» article femina
» [article]Rejoignez la tournée virtuelle de Tokio Hotel avec Mediamarkt
» [Couv + Article] Télé loisirs
» petit article dans télépro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cédric Oheix l'Artiste :: Cédric Oheix l'Artiste :: Toute l'actualité de Cédric Oheix :: Revue de presse-
Sauter vers: